Rentrée septembre 2022

Bonjour à toutes et à tous,

je viens de relire la dernière newsletter que je vous ai envoyé: elle date de l’équinoxe de printemps. Il s’est passé des choses depuis, un peu trop même pour raconter tout ça en une seule newsletter. Alors je vais prendre le temps et je vais vous raconter au fur et à mesure, dans les prochaines newsletters qui seront moins espacées que les 2 dernières (ça, c’est pas très compliqué !)

En teaser, ce que je peux vous dire en vrac, c’est que :

-je vais bien

-mon équilibre et ma vision sont redevenues quasi normales, en tout cas je ne suis plus gênée au quotidien, je poursuis la rééducation pour la paralysie faciale qui a bien progressé

-je suis redevenue infirmière pendant quelques semaines (si, si)

-j’ai quitté mon poste

-j’ai appris les rudiments de la langue des signes

-j’ai déménagé dans la Drôme pour les mois qui viennent

-je suis en wwoofing à la Ferme des Essarts, près de Romans dans la Drôme

-je m’occupe des poules et du potager et d’accueillir les personnes qui viennent en stage sur place

-je suis tombée dans la série netflix ‘The Crown” en juillet

-je peux conduire à nouveau mais je n’ai plus de voiture

-j’ai quitté Lyon

-j’ai quitté mon mari

-j’ai consulté une conseillère conjugale

-j’ai vécu mon hiver le plus long, en mode hibernation

-j’ai découvert une origine probable du méningiome, les dérivés de la progestérone

-j’ai fait une déclaration de pharmacovigilence concernant le stérilet mirena

-j’ai continué à danser

-je me suis débattue avec le statut d’autoentrepreneur

-je me suis fait aider par une assistante sociale

-la pharmacie du coin est devenue ma destination la plus fréquente

-j’ai écrit, beaucoup

-j’ai écouté des podcasts, beaucoup

-j’expérimente le fait de ne plus habiter au quotidien avec mes 2 filles

-les yoganidra et le mouvement ont été des ressources extraordinaires pour moi sur cette période

-mon corps a vraiment bien récupéré

-heureusement que j’avais toutes ces pratiques que je connais pour traverser cette zone de turbulence

-je suis partie pour la Drôme le jour où, l’an dernier, je partais pour les urgences, sans le faire exprès

-j’ai bivouaqué au bord d’une rivière avec une amie au cœur du cirque d’Archiane, au bout de la vallée de la Drôme

-j’ai vu la Drôme, la rivière, asséchée

-je rencontre des personnes extraordinaires

-c’est comme si j’étais sur un bouton « reset » qui remet tous les aspects de ma vie à plat, à neuf

-je remercie mon corps d’être resté souple et fluide et vivant à travers tout ça

Il y a des périodes de la vie où on peut passer des mois ou des années sans appeler un ami et reprendre la conversation comme si 2 jours s’était passé.

Ces derniers mois pour mois c’était plutôt du genre « depuis quand on s’est parlé ? Une semaine ? Oulà ! Il s’en est passé des choses depuis ! Alors on reprend, on en était où exactement ? » et la discussion partait pour… longtemps. 

Si on m’avait dit l’an dernier tous ces changements qui m’attendaient, jamais je ne l’aurais cru. Vraiment. Qui aurait pu deviner que je parte pour plusieurs mois en wwoofing dans la Drôme ? Personne.

« une seule chose est permanente, c’est le changement »

Au cœur de tout ça, j’ai plus que jamais envie de partager avec vous ce que je sais, ce que j’ai appris, exploré, découvert.

Cela se fera de plusieurs manières

Dans la Drôme à la ferme des Essarts, à partir de mi septembre:
-du yoga prénatal (le jeudi matin)
-des soirées yoga nidra ponctuelles

En ligne pour un cours hebdo le lundi soir, pour une durée de 12 semaines (jusqu’au 19 décembre)

Des propositions ponctuelles en ligne et en présence.

Je vous informerai via ma newsletter et sur facebook.

Au plaisir de partager des moments avec vous!

Vues : 6

Les commentaires sont clos.