Métamorphoses dans la Drôme: prendre soin des interstices

Le week-end dans la Drôme vient de se terminer,
temps de pause, temps hors du temps,
prendre soin des insterstices.
Ressourcement,
créativité,
transformation,
métamorphoses.
Des temps multiples de yoga nidra en co-création,
le temps qui s’étend, des métaphores, de l’imaginaire.
Des discussions, des rires, des larmes:
Prendre soin des interstices.
Les histoires de la femme phoque, de la femme léopard, de Mnestra se sont tissées entre elles,
on les a dansées, dessinées.
On a laissé du temps aux interstices.
Des méditation matinales, du yoga pour activer l’ancrage,
la fluidité, le feu qui transforme,
le thé à la menthe préparé comme en Egypte.
Le temps d’attendre que l’eau chauffe sur le feu,
laisser ces interstices exister.
Remercier notre hôte, Isabelle, notre cuisinier, Sylvain.
Ramener nos récoltes, les insérer dans notre vie ordinaire de tous les jours,
continuer à prendre soin des interstices,
même après.

Toute ma gratitude aux participantes pour avoir suivi ces invitations, d’avoir co-créé cet espace, ces moments ensemble.

Le rendez-vous est pris à la ferme des Essarts pour le mois de mai, en espérant que ce soit possible d’ici là!

Vues : 170

Les commentaires sont clos.