Métamorphoses: réflexion #1

Quand je prépare un atelier (et encore plus un week-end!), je ne me sens jamais, jamais prête.
Je rassemble les infos,
je cherche le fil rouge qui relie tout,
je fais des pauses,
je vais me balader,
je reviens j’étale tous les papiers sur le sol,
je mets de la musique,
je danse,
je prends des très grandes feuilles pour avoir une vision globale,
j’attrape un fil,
je le suis,
je me dis que je ne vais jamais y arriver,
et puis à un moment,
souvent parce que c’est le jour J et que je n’ai plus le choix, j’y
vais, je saute, je plonge, je fais le grand saut, et jusqu’à là, ça
s’est toujours bien passé😉.
Et aujourd’hui, je retrouve cet extrait de Clarissa Pinkola Estes, dans “Femmes qui courent avec les loups”.

Ce livre sera décidément présent avec nous, dans la Drôme!
Du 23 au 25/10 “Métamorphoses”

Les commentaires sont clos.