Cercles de femmes

“Les cercles de femmes tissent autour de nous d’invisibles filets d’amour qui nous portent lorsque nous sommes faibles et chantent avec nous lorsque nous sommes fortes.” (Anonyme)

Toute l’essence de ma pratique se retrouve ici, dans le yoga au féminin, ou yoga de la femme.
J’avance sur ce chemin depuis 15 ans et il est temps maintenant pour moi de partager ce que j’ai rassemblé, ce que j’ai appris, ce qui m’a aidé et qui m’aide toujours. J’ai rencontré des femmes extraordinaires sur mon chemin. Des femmes inspirantes, profondément ancrées qui étaient juste un peu plus loin sur le chemin que je ne le suis. Pas trop loin, ce qui m’aurait découragé, mais avec une belle longueur d’avance.
Elles m’ont guidées, ouvert des portes qui menaient vers des territoires insoupçonnés.
Les cycles? Je voyais ça comme les règles, ça dure 4 jours et ça fait mal. Basta.
Une rencontre après l’autre, j’ai entendu autre chose. J’ai fait des liens, j’ai cherché, exploré, en revenant dans mon corps encore et toujours. Je ne dirai pas que j’ai trouvé, mais je suis en chemin.
Et c’est en étant sur le chemin que mon envie de partager est devenue la plus forte: elle a dépassé ma peur.
Comme une exploration, comme une rencontre, comme des retrouvailles.


“La chambre à coucher (dans tous ses états)

Ce qui m’avait mis la puce à l’oreille, c’est une émission de radio sur France inter il y a quelques années déjà. C’était une historienne qui parlait de la chambre à coucher et qui expliquait que la chambre à coucher, le lit, le lit conjugal est très variable en fonction des pays, des époques. Je me suis questionnée moi-même, j’en ai parlé avec des amies: les différents scénarios sont infinis et le sujet me parait riche d’échanges, et la la fois drôles, surprenants et profonds!
Je n’ai pas de réponse toute faite sur ce qu’il faudrait faire ou pas faire, mais je suis persuadée qu’en échangeant sur le sujet, on peut ouvrir nos perspectives, changer de regard, se sentir moins isolées.


Les commentaires sont clos.