Cercles de femmes, « Exploration des cycles féminins », d’avril à juin 2020

Trois cercles de femmes pour explorer nos cycles féminins. Je coanimerai ces cercles avec Audrey Martinez-Bouchet, qui travaille à La Vie Claire et qui accompagne les femmes en symptothermie.

Trois dates pour explorer nos cycles. Explorer les énergies du cycle féminin (les différentes saisons entre autres), découvrir les bases de la symptothermie. Prendre conscience de la puissance des cycles quand on vit avec plutôt que contre nos cycles. L’intention de ces cercles est de partager et d’accompagner les femmes afin quelles vivent avec leurs cycles de manière plus fluide, plus harmonieuse. Accueillir et respecter les rythmes de nos corps, même dans nos vies bien occupées.

Comment se passe un cercle? Le cercle permet à la parole de circuler entre toutes les femmes présentes. L’utilisation du bâton de parole permet à chacune de parler, d’être écoutée jusqu’au bout de ce qu’elle a à dire, de s’autoriser un temps de silence, d’être entendue par le groupe.

« S’aider de la force des autres femmes pour se découvrir soi-même. »
Jamie Sams

Horaires:
dimanche 5/04 de 15h à 17h30
vendredi 15/05 et 5/06 de 19h15 à 21h45
Tarif: 25€ la séance ou 65€ les 3
Groupe de 7 maxi
Inscription préalable nécessaire. Pour une première fois, merci d’appeler Marie-Cécile pour un échange téléphonique.


Qui est Audrey Martinez-Bouchet?

Maman d’une fillette et belle-maman de 2 grands garçons, je souhaite partager ma passion pour la magie et le pouvoir du corps humain.
Issue du milieu commercial, j’ai procédé à un virage à 180° après un burn-out.
La découverte de la naturopathie m’a amenée à continuer à me former, d’abord en physiologie de la femme, puis en symptothermie moderne.
Mon intention est d’accompagner les femmes dans toutes les phases de leur vie, de les aider à reprendre conscience de leur pouvoir et de leur transmettre tous les éléments leur permettant de vivre en équilibre.
L’amour et l’intention positive peuvent tout changer !
« Souviens-toi d’aimer! » L’Abbé Pierre.

Les commentaires sont clos.