Récit poétique du stage d’octobre 2018 aux Jardins du Nant

Si vous pensez que le yoga se limite aux postures du triangle, du guerrier ou de l’arbre, voici un petit aperçu d’un stage de yoga pendant lequel nous sommes parties en exploration de nous-mêmes à travers le yoga, dans toutes ses dimensions.

Réveil le dimanche avec la neige.
Ce stage a marqué l’entrée dans l’hiver.
Il nous a amenées plus loin vers l’intérieur, vers le centre, vers qui nous sommes.
C’était comme un voyage.

Alternance entre mouvement et tranquillité.
Mettre le corps en mouvement pour le laisser se déposer.
Bouger. Fort.
Portées par les musiques du monde.
Sentir chaque pas, laisser le souffle mener le mouvement.
Se sentir Terre, Eau, Feu, Air, Espace.
Intégrer, vivre ces éléments de l’intérieur.
Explorer. Se laisser être guidées par les musiques, par les consignes.
Bouger et voir ce qui se passe.
Se laisser être surprises par ce qui surgit.

Alternance entre sons et silence.
Ecouter les sons,
Comme un écho,
Comme si les sons venaient d’une vallée lointaine.
Ecouter la musique pour savourer les silences.
Entendre le silence.
Vivre le silence dans tout notre corps.
Ecouter des contes, des récits du monde,
Au coin du feu.
Entendre des paroles poétiques qui nous guident un peu plus loin.

Partir, emportées par un tapis volant,
Pour un yoga nidra au son du sansula.
Echanger, discuter
Et revenir au centre.
Manger, partager
Et revenir à soi.
Traverser des turbulences
Et revenir au centre, encore et toujours,
Dans la Présence,
Accueillir ce qui est là.
Se laisser être guidées par les multiples propositions du yoga.
Faire confiance au yoga.

Créer de la solidité,
Aboutir à la légèreté.

Marie-Cécile, Yoga Souffle et Mouvement, 3 novembre 2018

Les commentaires sont clos.